Aller au contenu principal
Logo du ministère en charge de l'agriculture

E.P.L.E.F.P.A de croix-rivail

Création de l'EPLEFPA de Croix-Rivail

Un arrêté du 1er mars 1904 déterminera les programmes et la notion d'agriculture dans les écoles primaires de la Martinique et il fallut attendre 1939 pour que l'on envisage la création d'une école d'Agriculture indépendante.
Cet établissement fut organisé au Jardin d'essai de Tivoli (Route de Balata).

Le 26 octobre 1940, le gouverneur Henri Brussels pris un arrêté instituant dans la colonie une école d'agriculture comportant deux sections l'une supérieur et l'autre pratique. L'école devenait totalement indépendante et sous l'autorité du chef des services de l'agriculture. L'enseignement au cours normal demeurait sous l'autorité de l'éducation nationale.
Cet enseignement nouveau attractif et de haut niveau par rapport à tout ce qui avait été entrepris auparavant, contribua à la qualité et au renom de l'enseignement donné dans cette école, sur le modèle de l'institut d'agronomie de la France d'outre-mer.
En 1946 la Martinique devient département d'outre-mer et l'école coloniale d'Agriculture est transformée en école saisonnière puis en école pratique EPA.
En 1953 à l'école de Tivoli fut construit le premier internat.

Puis en 1963 l'École Pratique devient collège Agricole à cycle puis Lycée d'Enseignement Professionnel d'Agriculture mixte de la Martinique.

À partir de 1977, la Martinique dispose de sept établissements avec des études à cycle long.
Le collège de Tivoli existe encore, mais l'école d'agriculture a été réorganisée à Croix-Rivail (Lamentin) et dispose d'une exploitation agricole sur laquelle est implanté un nouveau bâtiment contenant dortoirs, salles de cours, ateliers... Cette exploitation vise à permettre aux élèves de se familiariser avec les techniques de production végétale et animale.

Des centres de formation, rattachés à l'EPA de Tivoli, sont implantés au Carbet, au François, au Gros-Morne, au Lorrain, à Grand-Rivière et au Robert.

Le 150e anniversaire du décret fondateur de l'enseignement agricole célébré en France en 1998 a été marqué par des manifestations qui ont contribué à approfondir la connaissance de cet enseignement original. À cette même date, la Martinique célébre les 150 ansde l'abolition de l'esclavage.


L'enseignement agricole prépare son avenir dans le cadre de la loi d'orientation Agricole de juillet 1999, et dans cette optique une évolution du statut des établissements qui permet une diversification, une élévation des qualifications, le renforcement de partenariat notamment avec des structures telles que l'éducation nationale, et le conseil régional de l'époque se révèle à cet effet particulièrement déterminant.
Dans le cadre de cette loi d'orientation Agricole du 9 juillet 1999 les LPA et LEGTA auront vocation à être transformé en LEGTPA (lycée d'enseignement général technologique et professionnel agricole) qui assureront dans le cadre de leur projet d'établissement les trois types de formation initiale générale technologique et professionnelle.

La Martinique dispose aujourd'hui de deux établissements publics locaux d'enseignement:
-Le LEGTA de croix-rivail avec comme spécialités l'Agriculture et le Machinisme
-Le LPA du Robert qui propose les spécialités services et travaux paysagers.

Le LEGTA Lycée d'enseignement général et technologique agricole LEGTA est créé en 1986.
et est situé au lieu-dit Croix-Rivail sur un domaine de 80 hectares à la limite des communes du Lamentin, Ducos et François.
-Les locaux scolaires et administratifs se trouvent sur le territoire de la commune du Lamentin
-L'exploitation agricole 33 hectares se trouve sur le territoire de la commune de Ducos
Au LEGTA sont inscrits 230 élèves et l'établissement dispose d’un l'internat pouvant accueillir une centaine d'élèves.
 

L'établissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricole EPLEFPA de Croix-Rivail regroupe 5 centres de formation:

-Le LEGTA
-Le CFPPA du Carbet
-Le CFPPA de Rivière- Pilote
-Le CFAA au François
-L'exploitation Agricole.

Le proviseur du LEGTA est aussi directeur et ordonnateur de l’EPLEFPA.
La formation agricole est cofinancée par l'État, la CTM dans le cadre de ses activités ainsi que par le Fonds Social Européen FSE. L'ensemble des établissements dépendent du ministère de l'Agriculture et de la pêche représentée à la Martinique par la direction de l'alimentation de l'agriculture et de l’alimentation. L'enseignement agricole dépend de l'un des services de la DAAF en l'occurrence le service formation développement SFD.

 

DAF Martinique